Finances

Comment fonctionne le financement participatif ?

Un système de financement qui ne cesse de se développer pour tous les porteurs de projet depuis quelques années maintenant. Un système qui est entrer dans les mœurs facilement et certainement pour très longtemps car toutes les parties y trouvent leur compte.

Le financement participatif c’est quoi ?

Sur internet, à l’heure des anglicismes, il est possible de le trouver sous le nom de crowfunding, et pas seulement auprès des marchés financiers, des autorités de marché ou d’une collecte de fonds. La jeune entreprise, TPE PME, les prestataires de services, tous les porteurs de projets qui veulent se développer à grande échelle et rapidement peuvent en profiter, ou du moins faire les demandes sur les plateformes de crowfunding. Il sera vu par la suite si la levée de fond est réalisée ou pas.

Le financement participatif fait se rencontrer un public d’investisseurs et les différents porteurs de projets à travers les plateformes de finance participative comme tout ce qui est Mymajorcompany et tout le kickstarter. Les porteurs de projets connaissent tous les avantages et accotés à cette participation financière, exactement comme les investisseurs connaissent les risques et les bénéfices possibles. Pour le porteur de projet il est plus facile de trouver, via ces plateformes, de nombreuses personnes voulant investir dans son projet, croyant en son projet que de trouver une ou deux sources de financement supportant tout. Bien sûr, le porteur de projet doit apporter ses fonds propres.

Un service utile mais pas gratuit

Les plateformes de financement sont utiles mais elles ne travaillent pas bénévolement. Elles se rétribuent sur le service de mise en relation. Chacune des plateformes existantes à ses conditions. Il convient également de préciser que chaque plateforme peut choisir de rembourser ou non les investisseurs concernant des projets qui n’aboutissent pas. Pour l’investisseur il est important de le savoir avant de commencer ses actions. Pour le porteur de projet, dans le cas où le montant souhaité n’est pas atteint, cela peut être la solution de stopper avant d’aller trop loin ou au contraire faire en sorte de trouver une nouvelle solution ou une nouvelle source de financement supplémentaire.

Un service qui s’est bien développé en France au cours de ces dernières années avec de nombreux grand noms dans le domaine comme 1001pact, Anaxago, BGE Participatif, Ethik Angels, Finple. Des listes de plateformes de financement sont disponibles facilement sur internet et en deux secondes il est possible de les obtenir. Il faudra tout de même veiller à s’inscrire, rejoindre ou simplement passer par, celle qui est dans le domaine du projet (en tant que porteur ou investisseur). Par exemple, Foodraising est spécialisée sur le domaine culinaire alors que lalamode sera destiné à des projets liés à la mode ou même Kisskissbankbank pour les entreprises en cours de développement. Il existe des également leurs équivalents liés aux régions tels que Boost in Oise, Move pour la Corse, Kengo ou Bulb in Bretagne... Toutes ces listes sont disponibles en quelques clics seulement sur les moteurs de recherche, avant de rejoindre une de ces plateformes, regardez si elle correspond à votre demande, votre besoin.