Assurances

Les procédures à suivre en cas de sinistre

Quand les sinistres arrivent, il faut bien les annoncer à son agence d’assurances. Toutefois, cela ne se règle pas avec un simple coup de téléphone, un message ou un e-mail. Des procédures sont à suivre et elles sont propres pour chaque agence. Quoi qu’il en soit, certaines étapes demeurent identiques. Chaque phase de la démarche doit être prise au sérieux pour toucher l’indemnisation. En effet, il peut arriver que l’assureur refuse de couvrir les dommages. Autant alors bien prendre en compte toutes les formalités et remplir toutes les conditions nécessaires.

Des procédures principales pour tous les sinistres

Que ce soit un cambriolage, un incendie, des dégâts d’eau ou autres, réaliser un constat général constitue la première étape. Évidemment, il faut attendre que le sinistre soit maîtrisé ou que la situation soit stable. Il n’est pas recommandé de lister les biens matériels alors que le feu n’est pas encore éteint par exemple. Ce constat permettra également d’identifier la ou les causes du sinistre, ce qui est très important pour une agence. Il faudra bien prendre le temps d’effectuer un inventaire selon des objets volés, des biens brûlés, endommagés par les eaux, …. À chaque type de bien déclaré, une preuve doit être fournie : une facture, des photos, des garanties ou autres. Dans certains cas, les propriétaires décident directement remettre en état les lieux et d’entreprendre des réparations. Ces travaux seront couverts s’il y a des documents indiquant les factures pour les achats de matériels et la main-d’œuvre. Cette option n’est valable que pour les agences autorisant ces initiatives. L’assureur peut aussi faire appel à un expert sur des sites comme www.planet-assurances.org pour analyser les dégâts matériels importants.

Des étapes supplémentaires selon le cas

S’il s’agit d’un cambriolage, le propriétaire doit déposer une plainte aux autorités avant de déclarer le sinistre à son assureur. Pour un immobilier en location, le locataire informera le propriétaire si les dommages concernent des éléments principalement du logement. Chacun effectuera une déclaration par la suite. Quelle que soit la nature du sinistre, la déclaration devra se faire au moins dans les 5 jours qui s’ensuivent. À ce stade, la constatation ainsi que les inventaires doivent déjà être effectués. Concernant les petits dommages, certains établissements prennent en compte des déclarations verbales par téléphone. Pour les autres, il faudra au minimum se rendre dans une agence à proximité. Si les dommages sont plus intenses, une déclaration en recommandé avec un accusé de réception est obligatoire. La forme d’un tel document n’est pas spécialisée. Toutefois, les coordonnées de l’assuré, son numéro du contrat d’assurance, les descriptions du sinistre et des dommages, les dégâts engendrés à des tiers doivent y figurer. Se procurer d’un constat à l’amiable auprès de son assureur et le joindre à la déclaration permet d’accélérer les procédures d’indemnisation.